Explications: le groupe de travail, le groupe de soutien, les commissions, les cafés citoyens…

Explications et définitions d’un fonctionnement sur lequel nous proposons de faire avancer une forme de la démocratie participatif :

Qu’est-ce que c’est ?

 

LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

La démocratie participative désigne l’ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent de favoriser l’implication des citoyens dans la vie politique et d’accroître leur rôle dans les prises de décision.

Une liste citoyenne est une équipe mêlant élus et citoyens mettant en place une gouvernance collégiale et horizontale  au service de la construction d’une démocratie vivante qui replace l’habitant dans sa fonction politique au service d’un bien-vivre-ensemble respectueux de l’humain et de son environnement. Elle répond ainsi à deux dérives majeures du fonctionnement classique d’une municipalité ( L’accaparement du pouvoir par quelques élus et la faible implication des habitants à la vie de la commune )

Il n’y pas besoin d’être « expert » ou « professionnel » pour prendre part à la vie politique de sa commune et il s’agit de considérer que chaque habitant dispose d’une expertise sur la gestion de sa commune, puisqu’il en a l’usage . Il n’y a pas de relation hiérarchique, ni de barrière entre les élus et les habitants, ni entre le maire et les conseillers municipaux, mais seulement un partage, sur une période donnée (la mandature) des responsabilités dans la gestion de la commune.

Un principe de base :  »Le Politique, c’est l’habitant … l’élu, son représentant.

 LES VALEURS

• Réfléchir, décider et agir ensemble dans l’intérêt collectif

• Respect des différences de chacun

• Équivalence des voix et des avis

• Transparence, sincérité, honnêteté

• Trouver le juste équilibre entre Social, Écologique et Économique

Et comment faire ? Quels outils nous sont à porté de main ?

GROUPE DE TRAVAIL

Le groupe de travail discute, prépare et accompagne les délibérations du conseil municipal. Composé actuellement d’une vingtaine de personnes (dont les élus), il est ouvert à tous les habitants qui veulent s’engager pour réfléchir et travailler dans la régularité avec la mairie.

Composé actuellement d’une vingtaine de personnes (dont les élus), il représente en quelques sortes le conseil municipal élargi.

Ce groupe travaille au quotidien aux côtés du maire et des adjoints pour assurer la « gestion » municipale de façon la plus partagée possible, et faire vivre et mettre en œuvre la dynamique de démocratie participative dans notre village.

Il est ouvert à tous les habitants qui veulent s’engager pour réfléchir et travailler dans la régularité avec l’équipe municipale.

 

GROUPE DE SOUTIEN

Le groupe de soutien réunit toutes les personnes qui veulent soutenir d’une manière ou d’une autre cette aventure municipale sans s’engager dans la régularité. Il est ouvert à tous les habitants qui se sentent disponibles pour donner des coups de mains occasionnels sur des projets de la mairie. Il est actuellement composé d’une cinquantaine de personnes (dont ceux du groupe de travail) .

Le groupe de soutien réunit toutes les personnes qui veulent soutenir d’une manière ou d’une autre cette aventure municipale, en s’engageant dans la régularité ou pas. Il est ouvert à tous les habitants qui se sentent disponibles pour donner des coups de mains occasionnels ou réguliers sur des projets de la mairie. Il est actuellement composé d’une cinquantaine de personnes (dont ceux du groupe de travail) .

LES COMMISSIONS

FINANCE :

budget municipal / Appel d offre / Recherche de subventions

RESSOURCES HUMAINES :

Personnel communal (employés) / Médiation

COMMUNICATION :

Interne / Fonctionnement / Informatique/

Externe/ Habitants

SOCIAL :

Santé / Enfance-jeunesse /3eme âge / vulnérables

CULTURE :

Patrimoine / Assos / Comité des fêtes

EAU, Assainissement

AMÉNAGEMENT :

PLU(I) / Voirie / Bâtiments communaux / Aménagement du village

TRANSITION ÉCOLOGIQUE :

Énergétique / Alimentaire / Agriculture / Transport

CONSEIL D’ÉTHIQUE

Le Conseil d’Éthique a la mission de garantir le fonctionnement démocratique dans la commune de Vaour dans le sens d’une démocratie participative, où tous les citoyens participent aux décisions prises par la collectivité. Dans les réunions, il veille à ce que chaque participant puisse exprimer son opinion, que celle-ci soit prise en compte autant que celle des autres. Tous les citoyens peuvent participer.

RÔLE DES ÉLU.E.S

Garants de l‘expression des points de vue du plus grand nombre et de l’implication des citoyens dans les décisions les concernant

CAFÉS CITOYENS

Remplacent les réunions citoyennes, ils ont lieu tous les 1er samedi du mois de 10h à 12h. Le lieu pour s’informer de l’évolution des projets du village, poser des questions, donner son avis, proposer des améliorations ou des changements, c ‘est un moment de partage, de débat et de dialogue avec l’un ou l’autre membre de l’équipe municipale. A chaque Café citoyens, une commission se présentera et échangera sur ses projets en cours.

ASSEMBLÉE CITOYENNE / VILLAGEOISE

Dans la lignée des assemblées citoyennes faites avant les élections, elles auront pour objectif de travailler ensemble sur des problématiques liées au village. Elles feront appel à l’intelligence collective des citoyens pour avancer sur les projets d’envergure.

Elles auront lieu lorsque les règles sanitaires le permettront.

CONSEIL MUNICIPAL

Le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune. Il se compose du maire, d’un ou plusieurs adjoints et des conseillers municipaux.

Vaour compte 11 conseillers et conseillères. Les CM sont ouverts à tou.te.s, les prochains auront les jeudis 15 octobre, 19 novembre et 10 décembre.

Compte-rendu réunion commission social 23 oct 20

C’est la première réunion de cette commission qui comporte de nombreux sous- groupes ( santé, enfance-jeunesse, personnes âgées, dépendantes, problèmes de précarité, situations complexes)

Présentes : Jeanne, Marie-Ange, Rosemarie, Catherine D et Catherine S
Excusées : Nicole , Marina

En préalable, on s’accorde à dire que l’enfance-jeunesse mériterait une
commission à part, sauf à traiter les problèmes sociaux ou familiaux. A affiner…
Catherine S fait une présentation du travail déjà engagé et des choses en cours.
En premier lieu, la reconnaissance de la MSAP ( future France Services) comme structure privilégiée pour recenser les personnes ou familles ayant des besoins ou des difficultés que la mairie doit prendre en compte ( le préalable étant que ces personnes ou ces familles aient pris contact avec la MSAP) De ce fait, quand la mairie est interpellée, elle doit se retourner vers la MSAP pour voir le travail déjà engagé, et la réciproque doit être vraie : la MSAP et la mairie doivent travailler en lien ( par ex, si une famille est suivie par la MSAP depuis longtemps, avec tout ce que cela comporte de la connaissance des faits, travailler en concertation est évident pour éviter les redites, les paroles contradictoires, le travail supplémentaire)
Nécessité également de travailler avec les autres structures existantes, ADMR,

Familles Rurales. Voir mettre en place des réunions à la Maison du Causse
régulières, avec représentant-e de la mairie
Besoin actuel ( avec caractère d’urgence) : faire une liste recensée de
personnes bénévoles susceptibles d’aider les personnes dépendantes pour les déplacements de nécessité a minima ( course, médecin, etc.). Une demande existe pour accompagner une personne chez le kiné à St Antonin mercredi 28 à 15 h. Pour le moment, personne ne s’est proposé.

Problèmes remontés jusqu’à la commission, à traiter avec Enfance-jeunesse : les enfants font un usage des skates, trottinettes, BMX dangereux, en utilisant
trottoirs et voies publiques, au risque d’accidents. A leur décharge, la
demande de création d’un skate-park n’a toujours pas été résolue. Donc, il faut
s’y mettre ! Prévoir aussi une rencontre avec le foyer des jeunes.
Tour de table ( projets, souhaits, idées, remarques) des personnes présentes :
Catherine D. : attention, la MSAP n’est pas un service d’assistance sociale, les
salariées doivent rester dans leur cadre défini. Faire le lien entre EVS ( FRC)
et Mairie. Dossier laverie à relancer. Positionnement de la mairie pour
l’accueil de personnes réfugiées, quelles conditions ?Voir la possibilité de
faire venir le kiné au cabinet médical.
Marie-Ange : Développement d’une politique sociale définie plus important que le cas par cas. Parle des problèmes de FRC : projet de laverie + atelier petites réparation pour la friperie, constat vérifié que pour 150 kgs de linge donné, seuls 10 % en moyenne sont utilisables. Donc travail de tri énorme et peu valorisé. Elle peut mettre ses compétences au service de formation pour les bénévoles : initiation à la préservation des risques psycho-sociaux, à faire
avec le groupe « transport » et la commission social
Jeanne : fait le point sur le cabinet médical. A ce jour, 8 praticien-ne-s
l’utilisent, plus ou moins. Il y a une piste possible avec un jeune médecin. Il
faut consolider l’existant ( ex : ostéo vient 2ème vendredi du mois, présence
esthéticienne), refaire de l’info , de l’info et de l’info.
Il y a eu 19 réponses au questionnaire santé, pas encore complètement dépouillé ( 1 sur 2 demande podologue). Jeanne peut assurer une présence au cabinet médical pendant la transition tutelle.

Très inquiète du projet de loi visant à interdire l’école à la maison, risque de
déstabilisation des classes, trop grand nombre d’élèves sans personnel
supplémentaire. Possibilité de faire appel à un service civique ( problème de la
qualification) Rosemarie : volontaire pour alphabétisation et cours de français à toutes personnes en ayant besoin. Va reprendre les cours avec une personne à l’EVS ( besoin de
terrain neutre)

Catherine S : souhaite un projet à long terme, qui définirait notre mandature
(et celles qui suivraient!), à savoir l’élaboration, la construction d’un lieu
de vie (vivoir), qui pourrait proposer des logements pour X personnes âgés,
jusqu’à la fin de vie, un ou 2 logements (ou chambres ) pour location, accueil
réfugié-e-s ou toute personne ou famille dans la mouise, un espace pour
l’accueil des assistantes maternelles et des enfants, un espace possible pour
une activité ouverte vers l’extérieur (commerce /association / bibliothèque)
Ce projet, s’il emporte l’adhésion, demandera une étude sans failles et pleine
d’imagination, devra être une merveille énergétique, et surtout s’envisager
comme un endroit où il fait bon être. Il faut savoir que le maintien des
personnes âgées est largement aidé et de multiples façons. L’idéal serait de
construire, mais il faudrait avoir un terrain assez grand et central. Un autre
idéal serait l’hôtel du Parc, de par sa taille, sa place ds le village, sa
beauté, son jardin , mais aussi un gouffre financier quasi certain(achat,
chauffage,normes handicap, ascenseurs, …)
Marie-Ange connaît des exemples d’habitats partagés et associatifs en Belgique, fera passer les infos
Catherine D dit qu’un lieu semblable existe à Cahuzac, voir le site
Pour Catherine S, la seule chose qui soit garante de succès, c’est l’ambiance,
qui devra être chaleureuse et joyeuse, l’âme et le soin apporté à tous les
détails

CR Commission communication 15 Oct 20

Ordre du jour :

1 – Communication et explications aux habitants de la décision de faire appel ou non et de ses conséquences A soumettre ensuite au groupe de travail.
2 – Qui met à jour le site vaour.fr
3 – Comment mener la réflexion sur l’évolution du site vaour.fr
4 – Agenda intercommunal

Frigo (Entonnoir, s’il y a du temps) ordre du jour :
– Bilan de la réalisation des Échos de Vaour de septembre 2020
– Prochain Échos de Vaour ou non ? Si oui, date de parution et organisation
– Mise à jour des listes d’envois (pb Bernard Catherine, doublons)
– On envoie les CR à qui ?
– Trouver un référent pour les cafés citoyens

Déroulé :

Présent.e.s : Ignace, Jérémie, Léonore, Nathalie M, Isabelle, Gérard, Alizée, Claire et Julie.
Prise de notes : Alizée
Précision : Aujourd’hui Ignace et Gérard animent la réunion (car réf de cette commission) mais ça peut être tournant.

1 – Communication et explications aux habitants de la décision de faire appel ou non et de ses conséquences:

I. Propose un brouillon, pour qu’on puisse travailler dessus.
Propositions de modification :
– Ajouter texte du résultat du recours administratif, peut être compliqué à mettre dans cette com.
> afficher le jugement du recours administratif sur le panneau mairie sous vitre.

– Parler du coût de l’avocat, peut être extérieur à cette com, attention trouver une manière de dire sans créer de crispation. A communiquer autrement, par d’autres biais.

– Ajouter les raisons du choix du non appel, suite au Café Citoyens.
> Afficher CR Café Citoyens sur panneau extérieur.

– Expliquer ce qu’on fait au quotidien pour défendre la cause de Vaour dans les mois à venir.
> Communiquer sur le fait que Vaour ne sera pas représenté lors des prochains mois et donc il y a réel enjeux à défendre le village en amont.

– Mettre texte de loi des pouvoirs des délégués avant les prochaines élections.

– Communiquer sur le fait qu’il reste de la mobilisation citoyenne. Question des cafés Citoyens ? Est ce qu’il resterons en place ? Question de CM, tous annulés sauf celui du 29 oct.
! Attention à faire plutôt une communication citoyenne et non de la mairie sur la mobilisation, pour dissocier, car sinon ça peut être pris pour une campagne électorale. > Modification du texte avant la réunion de ce soir – réunion groupe de travail – à envoyer enamont pour lecture.
> Gérard envoie le texte de loi sur la législation à Ignace pour compléter le texte.

– Question de « qu’est ce qu’une affaire courante » ? Question de l’inconfort des salariés pour la gestion des affaires courantes sans équipe municipale.
> A envoyer le texte au groupe de travail + Com Communication aujourd’hui.
COMMENT SERA DISTRIBUÉ CE TEXTE ? A VOIR CE SOIR.
Attention au logo parfois de mauvaise qualité et le mail n’ai pas bon mais fonctionne.

2 – Qui met à jour le site vaour.fr

Qu’est ce qu’on peut mettre maintenant sur le site ?

– CR dernier CM
– Ordre du jour prochain CM
– Texte de com aux habitants sur l’annulation des élections.
Problèmes :
– infos pratiques archivées et lien introuvable. Jérémie M devait s’en occuper mais ça ne fonctionne pas, sauf ce qui est archivé mois par mois, mais pas simple, ça serait mieux de le faire par trimestre.
> Gérard envoie les identifiants à Ignace pour qu’il fasse quelques modifications.
> Ignace va mettre au propre le site avant le 5 nov.

A faire :
– mettre un petit texte sur la journée des assos et des commissions.
> Qui veut faire le CR de cette journée ? Julie.
> Gérard a la liste de toutes les assos, Claire S aussi.
Nextcloud, il faut le mettre en place. Demander à Didier, où ça en est ?
→ Claire S : Didier est prêt de son côté il attend notre action de le basculer sur vaour.fr

Avantage la possibilité de synchroniser ordi et cloud.
> Se former collectivement à l’usage de nextcloud.
Profitons des 3 mois, pour se former et clarifier les choses et les usages des outils.
> valider projet de classement pour ranger les dossiers dans nextcloud.
Jérémie M a des responsabilités sur le site internet, mais il n’est pas présent aux réunions. Faire attention, le lui dire.
Marina pourrait nous apporter son aide sur wordpress.

3 – Comment mener la réflexion sur l’évolution du site vaour.fr
> Faire une réunion technique sur le site et sa mise à jour. Caler une date.

4 – Agenda intercommunal

Question de l’agenda, incohérence écologique d’imprimer tous les ans cet agenda, est ce qu’il y a quelque chose à faire ? Ce n’est pas le cheval de bataille du moment.
Photo :
Changer la photo de la commanderie pour une photo avec de la dynamique, des gens, qq chose plus humain et plus représentatif du village (voir photo du site)
> Jéremie regarde si il a d’autres photos, et il d’autres en ont, les envoyer (3max) à Jérémie.Question du droit à l’image, si on reconnaît les personnes et nommer l’auteur.

Texte :
Texte trop long par rapport à celui de l’an passé, faire autour de 900 caractères.
Isabelle et Claire S travaillent sur une proposition.
Ne pas citer une asso, mais dire qu’il y a beaucoup d’asso. Ete de Vaour : spécial car festival (photo extraite du festival ?). Date limite jeudi 22 oct.
DELAI 30 octobre pour finaliser le texte et la photo.

PROCHAINE RÉUNION COMMUNICATION – Jeudi 22 octobre, 10h.
A faire en amont :
– CR journée associations/commissions
– Texte Agenda intercommunal
– Julie met sur cloud zaclys, les idées des « boites à idées » de la journée assos.
Demander rappel réunion la veille.
ECHOS VAOUR > pour parler de la MSAP, d’Anna, la labellisation.
Attention car faire un Échos de Vaour en 2 semaines compliqué. On décide de ne pas le faire

CR ATELIER 1 DU PADD DANS LE CADRE DE L’ELABORATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME INTERCOMMUNAL DE LA 4C

Mercredi 07/10/2020 à 18h30 – Théâtre du Colombier

Personnes présentes:
Pour la Maîtrise d’Ouvrage Pour la Maîtrise d’œuvre
Vice-Présidente, Sylvie Gravier Julie Delpy, Atelier-Atu
Référent PLUi, Bernard Bouvier Laura Faux, Atelier-Atu
Chargé de mission PLUi et Développement Durable,
Marielle Vincent Alban Ménard, Atelier-Atu
Élus (cf. ci-dessous)
Elus présents :
AMIECH Matthieu (Vaour), MULET Nathalie (Vaour), STEIL Jérémie (Vaour), BOUYSSOU Jean-Paul (Labarthe-Bleys),
TRESSOLS Bernard (Cordes), CEBAK Franck (Souel), CAYRE Jean-Christophe (St Martin Laguépie), BESOMBES Serge (Le
Riols), FLAMENT Jérôme (Bournazel), BLANC Claude (Mouzieys-Panens), BRIEVE Alex (St Marcel Campes), PUECH Julie
(Lacapelle-Ségalar), BERTRAND Axel (Laparrouquial), BOYER Céline (Vindrac-Alayrac), LAVAGNE Patrick (Les
Cabannes), DEPEYRE Marc (Les Cabannes), LAURET Brice (Roussayrolles), ROCHER Melvin (Vaour), GRAVIER Sylvie
(Milhars), BOUVIER Bernard (Livers-Cazelles).

Déroulé de la rencontre

Echanges sur les retours des questionnaires concernant les orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durables et sur les premières pistes de scénario de développement.

Objet de la réunion

La réunion a pour objectif de passer en revue les questionnaires qui ont été retournés par les élus, classés selon les 12 thématiques imposés par le Code de l’Urbanisme. Des premiers échanges ont lieu sur les orientations proposées par commune et représentent la base des réflexions sur le PADD.

Remarques

• Thématique « urbanisme » :
– Pause d’antennes-relais et les antennes 5G : Le bureau d’études explique que les antennes sont des équipements d’intérêt général, qui ne peuvent être interdits par le PLUi. Le PLUi peut cependant instaurer des règles d’implantation afin de veiller à réduire les nuisances. L’Etat pourrait être interrogé à ce sujet afin de savoir jusqu’à quel niveau le PLUi peut être restrictif. Des règles différenciées par commune ne peuvent être mises en place que si elles sont justifiées, par rapport à l’impact paysager par exemple.
– Guide des bonnes pratiques à faire à l’usage des services communaux : le règlement écrit permettra de mettre en place des règles claires et précises, qui pourront être consultées par tous. L’intercommunalité et les mairies disposeront de ces documents et pourront s’y référer pour renseigner les habitants. Ce travail d’information sera plus facile, notamment pour les communes qui n’ont pas déjà de PLU à ce jour.
– Les panneaux photovoltaïques : plusieurs communes ont fait remonter la volonté d’interdire les projets de centrale photovoltaïque au sol sur des terres agricoles ou naturelles. Les panneaux solaires doivent effectivement être placés, de façon privilégiée, sur des terrains tels que des anciennes décharges, des friches…
Par ailleurs, la commune de Cordes indique qu’au sein du site classé, l’architecte des bâtiments de France (ABF) autorise à ce jour le photovoltaïque au sol pour un usage domestique, mais pas en toiture pour des raisons de co-visibilité.

• Thématique « protection des espaces naturels, agricoles et forestiers »– Coupe et entretien des bois : il est évoqué un besoin de communiquer pour gérer les bois et leurs coupes de façon organisée et concertée entre les différents propriétaires et les communes limitrophes, afin notamment de limiter l’impact paysager (« coupe en timbre-poste »).
– Sur l’agriculture : plusieurs communes ont fait remonter la volonté de favoriser les circuits courts de production. De nombreux maraichers démarchent des communes (par exemple Cordes-sur-Ciel) pour trouver
des terrains pour s’installer, notamment en agriculture biologique. Les communes seraient intéressées pour développer des ceintures maraîchères autour des espaces urbanisés et pour aider des maraichers à s’installer.
Les communes pourraient échanger entre elles sur les disponibilités de terrains adaptés. Il est rappelé que le foncier agricole est une compétence de la SAFER et que le PLUi ne dispose pas d’outil pour aider les collectivités à acquérir du foncier agricole. En effet, les emplacements réservés sont destinés à la création d’équipements et le droit de préemption ne peut s’appliqué qu’en zone urbaine ou à urbaniser.
Afin d’anticiper les problèmes de cohabitation entre l’activité agricole et la fonction résidentielle, des bandes le long des parcelles agricoles peuvent être mises en place au sein des zones constructibles pour protéger les habitations. Le bureau d’études indique que cette mesure viendra s’ajouter aux règles de recul qui s’imposent par ailleurs à l’activité agricole. Le site de Fontbonne est cité à plusieurs reprises et dans diverses thématiques. Les orientations souhaitées pour ce site seront vues directement avec la commune de Penne, non représentée pour cet atelier.
– Sur la ressource en eau : des sources sont présentes dans certains villages. Elles devront être protégées par le PLUi. Des périmètres de protection rapprochée existe déjà et s’imposent au PLUi.
– L’entretien des bois : plusieurs bois sont mal entretenus, des communes voudraient être plus contraignantes à ce sujet, voire acquérir des bois. Le PLUi ne pourra pas développer d’outil dans ce sens, comme pour les terres agricoles. Les communes font également remonter la difficulté à trouver parfois le propriétaire de la parcelle concernée.

• Thématique « développement des communications numériques » L’enfouissement des réseaux : plusieurs communes souhaitent que l’enfouissement soit rendu obligatoire pour les nouveaux réseaux dans une volonté d’harmoniser l’existant.
La 5G : quelques communes font remonter des inquiétudes à ce sujet.
Débat contradictoire entre les différentes communes : pour ou contre le développement des communications numérique.

• Thématique « équipements, action sociale, culture et pédagogique »
Volonté de maintien des services publics sur tout le territoire : écoles, services à la petite enfance, la Poste, les services aux personnes âgées, le soutien aux associations.

• Thématique « transports et déplacements »
Gratuité des parkings à Cordes : l’élu représentant la commune de Cordes indique que la commune est dans l’incapacité légale de rendre le stationnement gratuit pour les résidents de la 4C : le stationnement, s’il
est payant pour les touristes, doit l’être pour tous. Possibilité d’acheter un macaron à l’année.
– Développer le TAD, le réseau bus et SNCF.
– Développer les articulations douces.

• Thématique « habitat »
– Restaurer l’existant en suivant les nouvelles normes environnementales.
– Développer le locatif.
– Favoriser un habitat neuf qui s’intègre au paysage.

• Thématique « développement économique »
– Modifier l’approche touristique.
– Faciliter l’installation de PME artisanales.
– Favoriser l’installation d’agriculteurs orientés vers l’autonomie alimentaire du territoire.

• Thématique « préservation ou remise en bon état des continuités écologiques »
Les canoës qui menacent la trame bleue : les élus indiquent que cette thématique concerne les communes traversées par l’Aveyron.
– Conserver les chaussées patrimoine et réserve d’eau.
– Définir les trames bleus et vertes.
– Préserver les haies.
• Thématique « aménagement de l’espace »

Problématique de stationnement : concerne majoritairement la commune de Penne.

• Thématique « équipement commercial »
Favoriser le commerce de proximité en développant les circuits courts.

• Thématique « loisirs »
– Développer les chemins de randonnées
– Développer les circuits thématiques : partrimoniaux, biodiversité…
Plusieurs remarques présentes dans les questionnaires ou discutées au cours de la réunion ne rentrent pas dans le champ de compétence du PLUi mais pourront être utilisées dans le cadre du Projet de territoire de la 4C.
Les premières pistes sur le scénario démographiques sont présentées :
– Calcul du point mort, selon la méthode du CEREMA : besoins en logements pour maintenir la population déjà présente
– Scénario 1 et 2 : basés sur les recensements INSEE de 2007, 2012 et 2017
– Scénario 3 : basé sur ce qui est fixé par le SCoT.
Ces scénarios seront discutés et approfondis au cours des prochains mois.
Au moment de la réunion et dans le support joint, les questionnaires de Vaour et Vindrac-Alayrac sont manquants. Le questionnaire de Vaour a été récupéré le lendemain, celui de Vindrac-Alayrac est toujours manquant.
Suites de l’étude
La prochaine réunion aura lieu au mois de novembre et aura pour objet des ateliers thématiques. Si le contexte sanitaire le permet, ces réunions auront lieu par secteurs et les élus des conseils municipaux seront invités.

Réunion – groupe REFLEXION GOUVERNANCE – Août 20

Jeudi 27 août 2020

Présents : Claire, Bernard, Gérard et Alizée.

Réflexion sur le but du groupe réflexions sur la gouvernance. Principe : communication la plus clair et transparent. Lieu de réflexion global sur le fond. Puis mise en place des « recommandations » par les commissions.
Travail de définition à faire, structuration des sous groupe de communication.
Pour les outils informatiques bientôt fini. Réunion samedi, proposition à l’issu de cette ru.

1/2 journée sur la gouvernance – Tour de parole sur les objectifs :

Bernard:
→ sous forme de formation, abordé pb concret, langage commun pour être d’accord sur les principes de base. Vocabulaire commun. Préciser les choses. Principes de fonctionnement, d’écoute, pour garder les valeurs démocratiques, incontournable dans les valeurs qu’on doit respecter.
Lien avec Tristan motivation pour aller plus loin
Claire:
→ Formation, redéfinir principes de bases, validé processus de décision, faire ça de manière ludique. Mission d’éducation. Formation (animation réunion, cr), être en compétence de faire émerger des décisions. A chaque réunion de travail revenir sur un outil de la gouvernance partagé (10 minutes de
formation). Ex : tour météo.
Mettre en avant des procédés (exemple, ordre du jour des réunions : communication du pad, créa ordre du jour, puis mise au frigo).
Comprendre qui chacun se sens garant de quoi (prise de décision, gestion des conflits, de créer du nous cf carte gouv partagée). Demander aux personnes de quoi il veulent être garant.
Gérard:
→ règle : des méthodes de préparation de décision, qu’il y ai toujours 1 pers qui ai préparer une
décision pour lors des ru groupes de travail
Accueil des nouveaux et sortie → processus d’entrée/sortie, exclusion.
Alizée:
→ Redéfinir les principes puis redef vocabulaire commun puis se créer notre propre carte de la gouv partagée. Puis qui garant de quoi.

En conclusion :

*qu’est ce qu’on a besoin à approfondir ? Et comment on se forme ?
*Question du nombre de commission. Reprendre les commissions défini en AC.
*Gestion personnel : méta plan + ou – dans poste, à partir de là avec eux et par eux pour améliorer les choses. Rencontre sur temps salarié
Qu’est ce que les habitants attendent des employé municipaux.
*Quels compte rendu on envoi à qui ?
Décision prise il y a un temps de faire des retours synthétiques mais de pas envoyé les CR tout le temps. Type lettre d’infos. Cette décision n’a pas était mise en pratique sauf une ou deux fois.
*Comment on nourrit, on prend soin de la cohésion avec le groupe de soutien ?
Recréer un groupe pour communiquer avec le groupe de soutien.
Idée : qu’il y ai deux personnes par mois pour travailler sur lettre d’info. Synthétiser les informations importantes.

A travailler en 1/2 journée – Quelles infos ont diffuse à qui ?

Mission de clarification pour groupe réflexion gouvernance.
ORGA de la 1/2 journée sur la gouvernance

Framadate → Claire (du 14 au 23 septembre . 9h/13h ou 14h/18h)
Programme :
– Principe de base projet & langage commun
– Prise de décision & outils
– Carte de gouvernance partagée

Équipe de prépa :
Claire (principe et carte), Bernard (principe et décision), Gérard (prise de décision) et Alizée
(principe et carte).

CR commission communication externe 3 Août 20

Lundi 3 août à 14h mairie

Présents: Gérard Isabelle Jérémie S Ignace, CR Ignace et Gérard
Prochaine réunion du groupe communication mardi 18 août à 18h, en principe à la mairie.

* On a d’abord parler de sujet transversaux, comme la nécessité que chaque commission ait un binôme de référents/animateurs. Qui puissent éventuellement tourner. Qu’il y ait un groupe de quelques personnes qui prennent en charge les différends entre personnes de Vaour Citoyens plutôt que Jérémie actuellement sollicité.

* On a évoqué la nécessité de transformer ce groupe communication externe en une commission éventuellement appeler « commission communication habitants » pour bien signifier que le but de cette communication est le lien avec les villageois.

* SITE VAOUR . FR
Concernant le site internet on s’est redit la nécessité que le site actuel passe en archives pour rendre plus visible les nouvelles infos. On va voir si Jérémy M peut s’en occuper ou si Ignace donne un coup de main et si Céline fait les mises à jour courantes

* ÉCHOS DE VAOUR
Gérard cherche si le responsable de la publication est obligatoirement le maire (même question pour le site vaour.fr)

* PROPOSITIONS

Ci-dessous nos propositions qui demandent à être validées lors d’une prochaine réunion ou par le Groupe de Travail comme nous n’étions pas très nombreux à la réunion :
– On propose de changer la charte graphique pour montrer que c’est une nouvelle équipe. Alizée est partante sur ce rôle, nous lui demandons de proposer une charte graphique en lui laissant le choix des outils qui lui conviennent.
– On propose d’avoir un edito tournant, rédigé pas un ou deux personnes qui signent en leur nom. Le premier serait écrit par Jérémie mais ensuite cela tournerait.
– Concernant la date de sortie de la première gazette, après avoir évoqué au début une sortie fin août, on a décidé ensemble qu’il était plus pertinent d’attendre le 20 septembre.
Cela pour permettre de bien présenter le fonctionnement de la nouvelle mairie, de la nouvelle équipe de travail. Et surtout d’avoir assez de matière pour présenter les différentes commissions et de quelle manière chacun et chacune des habitants peut y prendre sa place et participer.
La date de clôture (celle où les articles sont rédigés) est le 5 septembre 2020. Les articles rédigés seront soumis aux conseillers municipaux et au Groupe Travail en demandant les corrections souhaitées sur le fond, pas sur la forme.
– Pour faciliter la compréhension du nouveau fonctionnement de la mairie, on propose de trouver un dessinateur qui pourrait en un dessin donner à voir les articulations entre la mairie, les élus, le groupe de travail, le groupe de soutien et les habitants. On pense éventuellement à Guillaume de la Bdtek ou à Vincent Laborde.
– Il nous semble important d’avoir des rubriques régulières qui reviennent à chaque gazette. Par exemple une de ces rubriques pourrait présenter les membres de Vaour citoyens avec à chaque fois un élus et un membre des groupes travail ou soutien. Avec des questions récurrentes. Par exemple :
*C’est quoi votre quotidien ?
*Pourquoi êtes-vous engagé dans cette aventure ?
*Sur quels sujets municipaux voulez vous travailler particulièrement ?
– Un autre article de fond, dans la première Gazette ou dans la seconde pourrait présenter de manière drôle et décalé l’histoire de la démarche citoyens à Vaour. Par exemple un article intitulé « Mais comment s’est-on retrouvé avec une Liste citoyens à la mairie de Vaour ? »

* ARTICLES

Rédiger les articles en pensant à la date à laquelle ils seront lus.
Voici une première liste d’articles et de contenus proposés dans différents mails ou au cours de la réunion, avec quelques rares commentaires en italique, un choix de priorité est à faire, des articles reportés à une édition ultérieure :
*En vrac Photo de la liste élue et/ou Photo du 14 juillet
*Gilles aimerait faire un petit article sur le jardin partagé + les figues
*Demande de Jeanne pour un questionnaire santé.
*Gérard : questionnaire sur le contenu des Échos de Vaour
*Rémi veut bien faire un article jardinage.
*Un article sur la notion d’intelligence collective, concrètement comment on la met en œuvre courrier des lecteurs un catalogue de portraits des habitants
un article sur les nouveaux habitants du Muret
*Informations municipales :
– Point sur les permanences
– CR du dernier CM ?
– reprise des cafés citoyens
– eau
– CR de l’entrevue avec Familles Rurales ?
– Topo sur la MSAP (où ça en est)
– etc.
*Animations / coin des assos :
– Été de Vaour : CR des ateliers bénévoles les 7, 8, 9 août
– Topo Café Atmos (photo) ? Gérard fait le lien avec Atmosphère
– Familles Rurales : communiqué ?
– Les Prunes Bleues : Les figues : 1er épisode (texte de 4 pages -> Gilles O)
– PCV patrimoine : contacter Gisèle Andrieu qui a toujours quelque chose à dire !
*État civil
Naissance : Lucas (Magda & Jules)
*Décès :
*Appel à rubriques
– Histoire du village (Il y a une demande pour cette rubrique)
– Interview d’anciens ?
– Jardinage (Emerveille)

*Brèves :
Léonore : tricot (remerciements).
*Annonces

* CAFÉS CITOYENS

Concernant le café citoyens les premiers samedi de chaque mois. Il nous semble important que ce soit un moment attractif, convivial et utile pour les habitants. Pour cela on propose un accueil avec café, thé et petits gâteaux préparé par la commission (voir ci-dessous).On propose que les cafés citoyens soient découpés en deux parties : une première partie autour d’une
des commissions puis une deuxième partie libre avec ce que chaque habitants apporte comme sujets. Comme ça chaque café citoyen serait animé à tour de rôle par une des commissions ou un des groupes thématiques. On annoncerait le thème à l’avance. Le premier café citoyens pourrait être sur le thème de l’eau par exemple. Cela permettrait de poser des questions précises pour mieux comprendre un sujet et éventuellement donner envie à certain de s’impliquer dans cette commission. Pour annoncer les café citoyens on pourrait utiliser les boîtes aux lettres, les panneaux d’affichage et
les SMS en plus des mails.
Fin août, il faudra distribuer un courrier qui annonce le premier café citoyen ainsi que la journée de présentation des commissions et des associations de Vaour.

Prochaine réunion du groupe communication mardi 18 août à 18h

CR Réunion « Outils informatiques » 17/07/20

du 17 juillet 2020 chez Didier Lebrun le 17/07/20

Présents : Didier, Claire, Jérémy, Céline, Gérard (secrétaire)
Excusés : Jérémie, Alizée, Isabelle
Il y a eu des confusions sur l’objet de cette réunion, certains la considérant comme une réunion du groupe thématique Communication externe. C’est en fait un groupe thématique décidé par le groupe gouvernance avec notamment la réflexion sur les outils informatiques de collaboration dont Agora Project et Nextcloud dont des instances sont installées sur vaour.net.

OUTILS DE COLLABORATION
Ces outils sont mis à disposition de Vaour Citoyens et peuvent bien sûr être mis à disposition de la commune si souhaité.

RÉUNIONS PHYSIQUES ET VISIO
Les réunions physiques sont nécessaires et vont continuer. Occasionnellement nous pouvons utiliser la visio avec https://jitsi.vaour.net/VaourCitoyens, ce qui peut permettre d’éviter des déplacements
dans la mesure où la liaison est bonne.

BASE DOCUMENTAIRE
L‘objectif de la base documentaire est de stocker dans un espace accessible à tous (à définir) les fichiers communs, par exemple la charte (dans sa dernière version), les CR des groupes thématiques, du groupe de travail, du groupe de soutien, etc.
Le conseil municipal pourraient avoir une base documentaire équivalente si souhaité. Gérard va proposer une base documentaire sur https://citoyens.vaour.net/ap/ et sur
https://nextcloud.vaour.net/ pour que chacun ait accès aux documents communs sans avoir besoin de les stocker dans leurs mails ou ordinateurs.
Les deux outils ont des avantages et des inconvénients, voir le comparatif Agora-Project vs Nextcloud de Didier . Une discussion sur l’ergonomie de chaque solution n’a pas de conclusion pour l’instant.

É CHANGES ENTRE NOUS
Gérard avec les outils qu’il maîtrise a mis en place un site de test de forum :
https://vaour.org/citoyens/, Des forums existent également dans les espaces d’Agora-Project. Mais la solution ne paraît pas adaptée.
La solution de Telegram semble a priori préférable. Céline est chargée de créer un groupe vaourcitoyens pour juger si l’outil est adapté à nos besoins, il existe déjà plusieurs groupes Telegram à Vaour.
Agora Project et Nextcloud proposent tous les deux un agenda où nous pouvons mettre les réunions en distinguant les groupes par une couleur différente. Pour ceux qui n’ont pas d’ordinateur ni de téléphone portable, il est nécessaire d’avoir une version papier. Une copie d’écran est possible mais
des détails ne seront a priori pas visibles, c’est à vérifier. Une copie papier pourra être affichée sur les panneaux, la consultation de l’agenda pourra aussi se faire sur un ordinateur à la MSAP.

LISTE DES CHOSES À FAIRE
Des solutions existent sur Agora Project et Nextcloud, à tester pour avoir une liste des choses à faire partagée par les membres d’un groupe.

MAILS
Plusieurs conseillers ont souhaité avoir une adresse mail qui correspond à leurs responsabilités. Jérémie a proposé de créer une adresse mail comme adjoint@mairie-vaour.fr, donc avec un nouveau nom de domaine mairie-vaour.fr. Une autre solution consiste en des adresses de type
adjoint@mairie.vaour.fr avec un sous-domaine au domaine vaour.fr. Techniquement, la meilleure solution serait de créer ces adresses mail et de les rediriger vers les boites mail de chaque personne.
À défaut, le serveur de mails pourrait être hébergé sur le serveur de Didier avec les contraintes qu’il nous donne : comptes POP plutôt qu’IMAP, ce qui en pratique veut dire que les mails ne seraient pas stockés sur son serveur, que chacun ait une solution de stockage des mails qu’il reçoit et puisse
mettre en place un filtre pour séparer les mails redirigés via vaour.fr, L’emploi d’un logiciel de mail type Thunderbird pourrait faciliter cela.
Pour aller plus loin sur cette question, il est nécessaire de savoir comment pratiquent les conseillers municipaux qui ont besoin de séparer les mails concernant la commune de leurs mails privés.
Gérard se charge de les interroger.

S ITE VAOUR . FR
Nous n’avons abordé que le plus urgent à faire, la réflexion est à faire sur une refonte du site en définissant l’architecture du site avec la possibilité pour les visiteurs de laisser des commentaires.
Le site est passé en https (question de sécurité lors des connexions pour maintenir le site).
Nous avons prévu de mettre en archive le site de l’équipe précédente, de mettre les nouvelles commissions quand elles seront créées, de mettre en ligne l’arrêté sur l’eau, un court compte-rendu sur le pot du 14 juillet et ajouter les mentions légales (rédaction Gérard). Céline le fait avec l’aide de
Jérémy dans la mesure où elle récupère les informations et l’arrêté de préférence sous format texte.
Les photos des conseillers municipaux peuvent aussi être mises sur le site avec leur accord en attendant une photo de groupe du conseil. Jérémy est mis comme administrateur du site, Claire souhaite être uniquement « Auteur ».