Compte-rendu de la réunion citoyenne du 05 janvier 2019

Présents :
Gérard, Léonore, Gilles O., Gilles B., Edwige, Jean, Rémi, Jeanne, Daniel, Yanouche, Claire.

Léonore nous a apporté une galette des Rois et c’est Yanouche qui sera roi !
Le président de séance est Gilles O. Pas de thème particulier en ce début d’année, mais plusieurs questions soulevées :
1) Edwige s’étonne du prix élevé de l’abonnement de l’eau. Pourtant, il n’est pas excessif pour une commune qui gère elle-même sa distribution. On apprend que le passage de la gestion de l’eau, qui devait être confiée à l’intercommunalité en 2020, sera repoussé à une date ultérieure.
Penne a pris un crédit pour l’interconnexion Penne/ Vaour et la commune de Vaour versera une participation financière à la commune de Penne.
La fin des travaux d’adduction d’eau au Ribatou est évoquée avec, malheureusement, des nids de poule qui réapparaissent avec les passages en voiture, qui tassent le gravier répandu pour boucher les trous pratiqués lors des travaux ! Le chemin du haut aussi se détériore vite d’où l’utilité de prévoir une buse au dessus du terrain d’Arnaud, là où se déverse une source qui traverse le chemin.


2) L’extinction de l’éclairage public est confirmé et les travaux vont commencer dès que possible.
3) Claire : il était question de proposer une « boîte à dons » ou local pour stocker les objets et où chacun pourrait déposer et se servir d’objets. Question de la « concurrence avec la fripe » ? Il ne faudrait pas que
ça se transforme en « décharge ». Sous l’auvent ? Dans le local de l’OT ? Mais ce local va être occupé par Arnaud pour son occupation de rémouleur (il libérera la place lors de l’Été de Vaour). Il est suggéré d’organiser une brocante gratuite, soit les jeudis en même temps que le marché, soit les mardis, quand le camion de Karine est là avec la pétanque ?
Le stand devra être géré par des référents qui veilleront à ce que chacun remporte ses objets restants, ou les apporte à Emmaüs, ou à la déchetterie.
Les personnes intéressées peuvent donner signe de vie à Claire (05 63 56 33 65).
4) Gérard: qu’en est-il du cahier de doléance ? Le conseil municipal a décidé finalement de ne pas proposer ce service. Gérard nous dit que Chantal Jouanno a été nommée à la tête de la Commission nationale du débat public et chargée de faire remonter les doléances des particuliers (autorité administrative indépendante créée en 1995, qui a pour mission « d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision des grands projets d’aménagement et d’équipement d’intérêt national »).
5) Demande d’un « garage à vélo » (range-vélos en métal) afin que les élèves ne retrouvent pas, les jours de pluie, leurs vélos trempés par terre, en rentrant le soir avec le mini bus. Près de l’OT, sous l’auvent ?
6) Yanouche nous présente ses doléances concernant les accès place de l’église, une main courante pour l’accès à la mairie, aux toilettes publiques, à la salle voûtée de la Commanderie… Et surtout ses problèmes avec l’EDF : à cause des variations de tensions (pompe à chaleur), son compteur ne marche
plus et il est sans chauffage. Léonore est déléguée pour s’occuper de cette question au conseil. Il craint une installation surprise d’un compteur Linky.
Il aimerait monter une radio locale (web radio) et faire connaître ce projet et avoir des aides.
Il présente son association « Za Caroulé » qui propose des animations comme la permaculture, le yoga, le chant, la batterie (Jazz), etc.
Concernant les tensions dans le réseau EDF, il faudrait renforcer le réseau.
Gerard demande : quel cadre pour la consultation citoyenne concernant le PLUI ?
7) Gérard : les noms de rues : cela n’a toujours pas avancé. Leonore dit que le conseil municipal n’a pas trouvé prioritaire le travail sur le nom des rues. Gerard demande que le cadastre prenne en compte les noms des rues votées par le conseil municipal en 2009 sans attendre la décision sur les nouveaux noms de rue.
8) Gilles O. fait un compte-rendu de l’association « Les Prunes Bleues » et des travaux au jardin partagé de la Commanderie : le mur à l’entrée a été entièrement remonté avec un nettoyage de l’accès, le pourtour
du puits rénové, des composteurs en palettes installées, et l’entretien des arbustes effectué et plantation d’un cerisier et d’un abricotier.
Un dossier de demande de permis pour la construction d’un cabanon pour les outils (avec toilettes sèches) a été déposé en mairie.
Plantations prévues : plantes aromatiques, et légumes pommes de terre, oignons, etc.
Fait à Vaour, le 6 janvier 2019
Claire